Les ravines du dolmen de la Cova de l'Alarb...

ou comment se faire de grosses frayeurs !

Retenue d'eau

Après une pause certainement bien méritée à la citerne d’eau n°372, il vous faudra reprendre le VTT et redoubler de courage pour poursuivre sur la DFCI-AL 29 jusqu’au bassin de béton, plus connu sous le nom de « retenue d’eau » en passant tout d’abord l’embranchement de la Chapelle Saint Laurent, puis la Stèle de l’aviateur et les mas d’En Callet d’Almunt, de Pacareu, de Picamal et de l’Ours. Cette même piste que l’on pouvait descendre (presque) à fond sur le circuit n°2 de la Chapelle Saint Laurent présente un dénivelé positif redoutable quand il s’agit de la faire en sens inverse ! On a très clairement l’impression que les mètres s’allongent et qu’ils n’en finissent plus ! Le tout restant dans le domaine du ressenti que la fatigue et l’effort font varier quelque peu selon les personnes, et qui n’est, malheureusement ou heureusement, que le reflet du niveau de sa propre forme physique ! Injuste, parfois peu flatteur pour son égo, mais tellement vrai !

A partir de là, cependant, vous prenez sur votre gauche sur la DFCI-AL 41 et la suite se présentera sous de meilleures auspices une fois la courte montée franchie. Vous pourrez alors profiter pleinement d’une descente rapide, mais tout de même technique sur plusieurs kilomètres.

Vue dolmen VTTVous passerez devant le mas Consol jusqu’au dolmen Collet de Cotliure (alt. 270 m) au point coté 273 pour tourner ensuite à droite vers le point coté 226 où vous aurez une épingle très serrée à négocier afin d’arriver enfin face à un portail interdisant l’accès aux ravines du dolmen de la Cova de l’Alarb (alt. 160 m) à hauteur du mas d’En Jordi, situé juste à courte distance des ruines du mas de Cissa Bulla.

De superbes paysages vous accompagneront dans votre périple, tentant de vous faire oublier les brûlures de vos cuisses mises à lourde contribution. Comme toujours, cette beauté se mérite !

De superbes paysages s'offrent à vous...

mais ils se méritent comme toujours !

Vue dolmen VTT

Les ravines se profilent...

et l'art de l'équilibre devient essentiel !

La barrière refermée derrière vous, il vous restera quelques centaines de mètres de sentier étroit à parcourir et à vous jouer des racines tordues et des cailloux qui n’ont qu’une idée « en tête » : vous casser le rythme !

Et au bout, au point coté 199, vous trouverez droit devant le premier des deux passages ravinés par les eaux de pluie : des pistes encaissées aux bords relevés et au lit dur comme… de la pierre. De ce que j’ai pu en tirer comme expérience de mon passage, c’est que l’important résidait avant tout dans l’équilibre de la monture et du pilote. Il faut descendre au ralenti avec un style évident de « trialiste » pour surtout éviter de bloquer la roue avant dans un « bol » ou de taper les bords rocheux pour le moins acérés. Oublier le risque et la peur de se faire mal est le moyen le plus sûr de bien arriver en bas tout en restant sur le VTT.

La dénivelé négatif est assez raide et relativement longue en temps compte tenu de la difficulté du terrain et de la concentration nécessaire pour l’exercice. Vous sortirez de la seconde ravine au point coté 137 pour rejoindre la piste DFCI-AL n°42 et finir le circuit par une descente plus facile et très rapide jusque dans le talweg (gué) au niveau du camping des Mimosas, à 200 mètres à peine du point de départ au château de Valmy.

Distance totale de l’itinéraire : 20 km

Dénivelé positif : 890 m

Descente VTT Cova

Et c'est par là qu'il faudra descendre...

jusqu'au gué près du camping des Mimosas.

Quelques remarques de bon sens ne sont pas superflues, car quand la tuile arrive, il est souvent trop pour les regrets :

  • Pensez à prendre suffisamment d’eau, des buiscuits, du chocolat et, mieux encore, quelques bananes
  • N’oubliez pas le nécessaire de réparation en cas de crevaison. Il y a des roches affûtées comme des rasoirs
  • Ne vous surestimez pas, les descentes sont grisantes par la vitesse, mais les cailloux et les ravines sont et restent des pièges extrêmement dangereux
  • Un équipement minimum avec le casque, les gants et de bonnes chaussures adaptées au VTT est de rigueur
  • Quant à moi, je ne sors jamais sans une boussole et la carte IGN 1/25.000 du coin ! Elle ne tombera pas en panne contrairement à un GPS…
  • Cet itinéraire est noté NOIR et compte tenu des dénivelés, ce n’est pas pour rien ! Une excellente condition physique s’impose ici naturellement. De toutes façons, le terrain vous rappellera à l’ordre sinon…